Nouvelles

Les patients posent quatre questions aux partis politiques

Durant la présente campagne électorale provinciale, le Conseil pour la protection des malades (CPM) et la Fédération des comités d’usagers et de résidents (FCURQ) souhaitent, au nom des patients et des résidents en centre d’hébergement du Québec, poser des questions directes et précises aux trois partis politiques actuellement en tête dans les sondages, comme pouvant éventuellement former le prochain gouvernement du Québec.

 

POUR LES VICTIMES DE LA GRÈVE DES MÉDECINS SPÉCIALISTES:
Au Parti de la Coalition Avenir Québec, le CPM demande à la C.A.Q. si elle formait le prochain gouvernement, son chef M. François Legault, devenu premier ministre du Québec, demanderait-il à son ministre de la santé, le docteur Gaétan Barrette, d’intercéder auprès de la Fédération des médecins spécialistes du Québec pour que cette dernière abandonne son pourvoi en appel, et accepte enfin d’indemniser les milliers de patients qui ont déjà gagné leur recours collectif devant la Cour supérieure du Québec et qui subirent de multiples dommages personnels lors de la grève de trois jours des médecins spécialistes en 2002 et 2003?

 

POUR LES RÉSIDENTS EN CHSLD:
Au Parti Québécois, le CPM et la FCURQ demandent au P.Q. s’il formait le prochain gouvernement, sa chef devenue première ministre Mme Pauline Marois, demanderait-elle à son ministre de la santé, le docteur Réjean Hébert, d’ordonner à la centaine de centres hospitaliers de soins de longue durée, qu’ils confessent jugement sur le 2e recours collectif que le CPM a dû prendre pour faire reconnaître à nouveau que les dizaines de milliers de résidents de CHSLD ont un droit incontestable à se voir offrir des services de buanderie sans autre frais ou de se faire rembourser les frais encourus pour le lavage de leurs vêtements personnels ?

 

POUR LES PATIENTS:
Au Parti libéral du Québec, le CPM et la FCURQ demandent au P.L.Q. s’il formait le prochain gouvernement, comment il peut encore croire et faire croire aux électeurs, après dix ans au pouvoir, qu’il peut diminuer et faire cesser l’attente des patients, autant dans les salles d’urgence que sur les listes d’attente, pour des interventions médicales spécialisées requises à leur état de santé ?

 

POUR LES PATIENTS EN RÉGION:
À TOUS LES PARTIS POLITIQUES, le CPM et la FCURQ demandent à tous les partis politiques, si l’un d’eux formait le prochain gouvernement du Québec, serait-il disposé à s’engager pour qu’enfin, en région, les patients québécois reçoivent les mêmes soins spécialisés ou qu’au moins, ils soient complètement indemnisés et compensés lorsqu’ils doivent se déplacer plus près des grands centres pour recevoir ces soins, au nom du principe de l’accès universel aux soins ?

 

Rappelons que le Conseil pour la protection des malades (CPM) est un organisme privé, sans but lucratif, voué à la protection et à la défense des droits des usagers du réseau de la santé. Par le biais de la Fédération des comités des usagers et de résidents du Québec qu’il a mise en place, le CPM regroupe des comités des usagers et de résidents implantés dans les établissements de santé situés aux quatre coins du Québec.

-30-

 

Source : Me Paul G. Brunet, m.a.p. Président
Conseil pour la protection des malades
1000, rue Saint-Antoine Ouest bureau 609
Montréal, Qc H3C 3R7
Téléphone: (514) 861-5922 – Télécopieur : (514) 861-5189
Cell. : (514) 592-0127

Télécharger le communiqué