Nouvelles

Coupures dangereuses dans l’« administration du réseau de la Santé » prévient le CPM.

L’annonce vendredi dernier par la présidente du Conseil du trésor Mme Michelle Courchesne, d’une coupure d’environ 300 millions de dollars dans l’« administration » du réseau de la santé et des services sociaux a été qualifiée de « dangereuse » par le président du Conseil pour la protection des malades, Me Paul G. Brunet.

En effet, « le montant de 300 millions représente environ le coût annuel pour maintenir le système, c’est-à-dire pour respecter les divers contrats avec des tiers, respecter les conventions collectives et les hausses déjà convenues des divers tarifs et actes, promis aux professionnels. Si on ne peut pas couper dans les coûts de système et on ne veut pas couper dans les services, il faudra couper dans la bureaucratie.

Or, comme ailleurs, la bureaucratie n’a pas le réflexe de se couper elle-même. Si le Gouvernement n’est pas plus directif et spécifique, il risque de punir deux fois plutôt qu’une les usagers et patients du réseau, d’abord en coupant dans le budget le plus sollicité dans les activités gouvernementales et ensuite en se leurrant parce que la bureaucratie ne se coupera pas elle-même. Les patients paieront une autre fois parce que la bureaucratie coupera ailleurs, là où cela fera plus mal aux autres » a indiqué Me Brunet.

Le Conseil pour la protection enjoint ainsi le Conseil du trésor à se questionner sur la sagesse de couper dans un budget aussi important pour les soins de santé, déjà amputé, et surtout à être plus directif et spécifique, le cas échéant, dans les coupures ordonnées au ministère de la santé et des services sociaux. Il demande aussi aux centaines de comité d’usagers et comités de résidants, affiliés au Conseil pour la protection des malades, de demeurer vigilent sur les effets de ces coupures et à les
lui signaler afin que d’autres actions puissent être menées pour les dénoncer. Fondé en 1972 par le regretté Claude Brunet, rappelons que le Conseil pour la protection des malades est un organisme à but non lucratif dont le mandat est de promouvoir et défendre les droits des usagers et de promouvoir l’humanisation des soins de santé à travers le Québec.

-30-

Source : Me Paul G. Brunet, m.a.p. Président
Conseil pour la protection des malades (CPM)
1000, rue Saint-Antoine Ouest bureau 609
Montréal, Qc H3C 3R7
Tél. : (514) 861-5922 – Cell. : (514) 592-0127
Courriel : info@cpm.qc.ca – Site Web : www.cpm.qc.ca

Télécharger le communiqué