Nouvelles

Menace de retrait des dentistes : le cpm est inquiet

Si le Conseil pour la protection des malades (CPM) appuie les revendications des dentistes pour qu’ils soient rémunérés convenablement, le CPM est tout de même inquiet de la menace de retrait des services assurés auprès des enfants et des personnes démunies.

En conséquence, le CPM invite les parents d’enfants et les personnes qui auraient subi ou qui pourraient subir des inconvénients, des souffrances ou des dommages corporels dus au retrait des dentistes, au 27 mars 2008, à communiquer avec le CPM et à fournir les informations reliées à ces souffrances ou inconvénients afin qu’un avis puisse être obtenu des procureurs du CPM en matière de recours collectif.

Effectivement, si une preuve des dommages pour ces personnes peut être reliée à une décision concertée des professionnels de se retirer et de ne pas offrir un service pourtant convenu avec l’État, l’ouverture du recours collectif existe et les personnes concernées pourront s’en prévaloir.

Rappelons que le CPM est un organisme sans but lucratif voué à la protection et à la défense des droits des personnes malades, âgées, handicapées, psychiatrisées ou hébergées. Il regroupe plus de 300 comités d’usagers et de résidents implantés dans autant d’établissements de santé situés aux quatre coins du Québec.

-30-

Source : Me Paul G. Brunet, m.a.p. Président
Conseil pour la protection des malades (CPM)
Téléphone: (514) 861-5922
Cell. : (514) 592-0127

Télécharger le communiqué