Nouvelles

Commission Castonguay : le cpm réagit !

Le Conseil pour la protection des malades (CPM), qui a comparu à la Commission Castonguay sur les coûts et le financement du système public de santé québécois, réagit maintenant au rapport déposé aujourd’hui.

Le CPM émet des réserves sur les conclusions du rapport issu de la Commission Castonguay, compte tenu de positions antérieures affichées par son président M. Claude Castonguay, plus favorables au secteur privé. Le CPM salue tout de même le travail et le courage démontrés par la commission en regard de certaines observations qu’il a faites, du moins lors de la comparution du CPM.

En effet, les travaux de la commission ont le mérite d’avoir osé faire des observations franches sur les coûts du réseau public de soins de santé. Le réseau public, que la grande majorité des patients québécois apprécient lorsqu’ils reçoivent effectivement des soins, coûte trop cher, est trop lourd et est trop centralisé. Pourtant, il est simple de comprendre qu’aucune entreprise ou assureur privé ne sera intéressé à pénétrer le marché des soins de santé si le réseau public coûte moins cher et est efficace.

Si personne n’œuvre à faire du réseau public de soins un système moins dispendieux et plus efficace, c’est à la perte, à plus ou moins brève échéance, du réseau public de soins que la situation actuelle conduira.

Depuis le temps où les milliers de bénévoles oeuvrant dans les comités d’usagers et dans les comités de résidents d’établissements de soins de santé et au CPM implorent les grands acteurs du réseau à relever ensemble le défi de faire et de montrer que le réseau public est viable, c’est à se demander qui vraiment souhaite encore conserver le réseau public des soins de santé.

Rappelons que le CPM est un organisme sans but lucratif voué à la protection et à la défense des droits des personnes malades, âgées, handicapées, psychiatrisées ou hébergées. Il regroupe plus de 300 comités d’usagers implantés dans autant d’établissements de santé situés aux quatre coins du Québec.

-30-

Source : Me Paul G. Brunet, m.a.p. Président
Conseil pour la protection des malades (CPM)
Téléphone: (514) 861-5922
Cell. : (514) 592-0127

Télécharger le communiqué